Compte rendu d’écriture N°1 : Le Doute

Eh oui, il est temps que je commence à vous mettre au courant de ce qui se passe au niveau de mon premier jet ! Eh bien sachez que c’est la Galère totale, et j’insiste beaucoup sur la majuscule. Laissez-moi vaguement vous expliquer mon problème.

Il y a déjà plusieurs semaines, j’ai courageusement remonté mes manches pour attaquer mon premier jet. Au début, je vous assure que ça se passait pas trop mal. Mais très vite, je n’ai plus su quoi écrire alors même que j’en étais encore au tout début du récit, et avec pas mal de matière à exploiter. Actuellement, mon document texte comprends un total de 4865 mots pour 7 pages. Alors qu’est-ce qui m’empêche de continuer à écrire malgré ça ?

Vous l’aurez compris au texte de l’article, il s’agit du Doute. Le grand méchant Doute, celui qui me fait repenser mon histoire alors que je suis en écriture, qui veut me faire changer le passé de mes personnages, qui trouve que je devrais en rajouter, etc. Bref, qui m’empêche d’écrire en me parlant de moult choses alors que moi, j’ai rien demandé !

Ce qu’il faut savoir, c’est que je suis perfectionniste. Et par là, j’entends que c’est pathologique, vraiment. Je ne supporte pas l’idée de continuer à écrire si je ne sais pas où je vais et si je ne suis pas sûre que ce que j’avais décidé pour mon roman est la meilleure solution possible. Du coup, comme je ne suis pas un génie, évidemment, je me retrouve bloquée, parce qu’il est impossible d’écrire le roman parfait. Je le sais bien. C’est pas ça qui m’empêche de me poser devant mon document texte, de taper trois mots, puis de les effacer parce qu’une nouvelle idée m’a traversée l’esprit.

En fait, lors du processus d’écriture du premier jet, si faire des trucs moches ou oubliables est autorisé, changer tout en cours de route l’est beaucoup moins. Je ne peux pas tout refaire sur un caprice sinon je vais écrire une douzaine de premier jet, je vais devoir tous les relire, les remettre ensemble et les réécrire en un seul. Je trouve que ça fait un peu monstre de Frankenstein, pas vous ? Bref, je suis obligée de fixer certaines choses importantes à l’histoire (le passé de mes personnages, le lieu où cela se déroule, l’ordre des évènements, etc) mais je peux en laisser d’autres libres. Et ça, j’ai du mal. Je veux tout changer pour arriver au mieux. Sauf que c’est impossible.

Par exemple, récemment, j’ai réalisé que mon casting manquait cruellement de personnages féminins, surtout dans le Tome 1 (j’écris une trilogie), et ça m’énerve. Du coup j’hésite à transformer un de mes personnages en femme ou au contraire à en créer de nouveaux, quitte à devoir revoir mon scénario pour ça. Et à partir du moment où un truc comme ça arrive, c’est obligatoire de revoir plein de détails. Les relations entre mes personnages ne seront plus les mêmes si l’un d’eux devient une femme. Et si je rajoute un personnage, autant éviter qu’elle ait un rôle cliché. Il faut qu’elle soit utile, je veux pas qu’elle ait la mention « a permis qu’il n’y ait pas que c’est hommes (et c’est tout) ».

Du coup je le sens bien que là je suis partie pour devoir refaire tout mon plan pour le Tome 1, que ça va me prendre du temps et que quand je devrais me forcer à écrire je vais galérer.

Bientôt, je vous donnerai quelques nouvelles de l’avancement réel de la création d’univers, et vous verrez que c’est plus fun que de me voir me plaindre. Pour l’occasion, je vous donnerai quelques dessins, que vous ayez une idée plus graphique d’à quoi ressemble la création de personnages et de mondes.

 

Je vous dit à bientôt pour un nouvel article. Comme d’habitude, commentez, partagez, et abonnez-vous si ce n’est pas déjà fait, le formulaire est à droite du site.

Partagez !

2 réponses sur “Compte rendu d’écriture N°1 : Le Doute”

  1. Bonjour,
    L’écrivain patine et écrit pour se sortir d’une situation qui semble bloquée! Ça parait être une bonne solution. Je l’espère en tous cas. J’apprécie toujours ton style humoristique.
    Courage reprends tes stylos (virtuels). Et tiens nous informés de la suite des évènements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.