Comment augmenter positivement la diversité de votre casting

Je vais ici lancer un sujet très large, qui demande de la documentation, de l’empathie, et une bonne volonté de bien faire. On va parler de mots comme la représentation, les personnes de couleur, l’appropriation culturelle, le validisme, les privilèges, etc. Si vous trouvez que vos écrits manquent de diversité (aka, vous n’avez que des personnages blancs, cisgenres et hétéros), cet article est fait pour vous. On va essayer de couvrir les essentiels, et je ferais probablement d’autres articles pour approfondir ces sujets. Gardez en tête que je suis une femme non hétérosexuelle, ce qui me donne un peu de visibilité sur les privilèges, mais je reste cisgenre et blanche, ce qui m’en enlève. Vous allez probablement entendre des trucs qui ne vous plairont pas, d’ailleurs. Et si vous connaissez personnellement le sujet car il vous concerne mais que j’ai dit des conneries, dites-le, par pitié ! Je ne tiens pas à véhiculer de fausses informations, même si j’ai fais mes recherches.

Si vous lisez ceci, je pars du principe que soit vous adorez mes écrits, soit vous vous intéressez un peu à la diversité de vos personnages. Dans les deux cas, je vais essayer de vous aider, en partant du principe que vous partez de zéro.

Premièrement, pourquoi la diversité est-elle importante ? Parce qu’elle permet une représentation des minorités. Vous avez déjà compté le nombre de personnages blanc en comparaison des personnages noirs dans les films ? Les hommes par rapport aux femmes ? Et ne parlons même pas de personnes transgenres ou d’homosexualité ! C’est aussi valable pour les personnages gros ou handicapés. Le point commun entre toutes ces catégories c’est qu’elles sont sous représentées dans les médias, ce qui efface leur existence. C’est un vrai problème et, en tant qu’auteur, il est normal de vouloir se séparer de ça. C’est même essentiel, car ce que vous écrivez est considéré comme la vérité par vos lecteurs. Donc si vous écrivez une histoire remplie d’hommes blancs hétérosexuels, il y a un problème.

De nos jours, je pense que quiconque a été élevé dans une famille ne faisant pas particulièrement attention à l’inclusivité est par défaut validiste, raciste, homophobe, transphobe, etc. Si c’est votre cas mais que vous voulez changer, faites vos recherches, c’est très importants. Vous pouvez ajouter de la diversité, mais si vous le faites mal, le message pourra être très dur à recevoir pour les personnes concernées. Je vais ici donner l’exemple de Everything Everything, un roman qui a été adapté en film. Dans l’histoire, une jeunne fille a la maladie de l’enfant bulle, et ne peut pas sortir de chez elle sinon elle risque de tomber gravement malade. Après être tombée amoureuse de son voisin, elle décide d’aller voir le monde et sors de chez elle. Finalement, elle apprends qu’elle n’a jamais été malade, que sa mère était folle, et voilà happy ending, elle peut enfin être heureuse.

Rien ne vous choque ? Bon. Imaginez une seconde que vous avez cette maladie, que vous êtes confiné, et que vous lisez ce livre. Quelle est la morale ? Eh bien, votre vie ne commence vraiment que quand vous guérissez, avant vous êtes juste triste et votre vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Donc oui, pour les gens valides, cette histoire est belle. Mais pour les gens invalides, c’est juste horrible. Comme tout ces livres où le personnage malade chronique finit par mourir, ou est déprimé tout le temps. Le message sous jacent de la représentation est très important.

Maintenant qu’on a vu pourquoi il faut ajouter de la diversité, il faut comprendre qu’il ne faut pas en ajouter n’importe comment, sous peine de renforcer les préjugés et l’oppression. Par exemple, si vous écrivez un personnage autiste qui ne parle pas du tout, est très renfermé et passe son temps à résoudre des rubik’s cube, vous avez effectivement ajouté de la représentation. Mais vous avez surtout renforcé le cliché que les autistes sont des personnes froides, distantes, incapables de communiquer et assez intelligentes pour que ça soit inquiétant.

Au risque de vous spoiler la vie, non, ça ne se passe pas comme ça. On appelle ça un stéréotype. Il en existe un grand nombre, que vous connaissez sûrement, mais je vais en faire une petite liste :

  • La femme Noire en colère
  • L’homme Noir inquiétant
  • Le meilleur ami Noir
  • L’Asiatique intelligent
  • L’Asiatique aux yeux verts
  • Le Gentil Sauvage (pour les Natifs)
  • Les Français séduisants
  • L’Autiste coupé du monde
  • Le Gay efféminé
  • La Lesbienne masculine

Tout ces clichés, vous en avez probablement déjà vu, sans doute sans vous en rendre compte. La raison, c’est que notre société embrigade les gens dans des rôles. Ainsi, il paraît normal de voir des asiatiques intelligents, car c’est comme ça qu’ils sont décrits dans les médias : travailleurs et durs à la tâche, compétents dans le domaine de la technologie. C’est de la discrimination positive.

 

C’est bon, on a un peu fait le tour. Maintenant, attaquons la vraie question : Comment créer des personnages variés en évitant les clichés ? La solution la plus simple est de tracer votre processus créatif lorsque vous imaginez votre personnage.

Prenons un exemple. Pourquoi attribuer le rôle du meilleur ami de l’héroïne à un homme homosexuel ? Il est possible que, en y pensant, vous vous rendiez compte que vous êtes juste très familier du concept du « meilleur ami gay ». Dans ce cas là, que faire ? Deux solutions viennent en tête lorsqu’on réalise qu’un rôle attribué à un personnage peut être considéré comme négatif par rapport à son ethnie, son orientation sexuelle, de genre, etc. La première est de changer la nature du personnage. Si le meilleur ami n’est plus gay, plus de cliché, plus de problème. La seconde est de changer le rôle du personnage. Il n’est plus le meilleur ami, plus de cliché, plus de problème.

Plot twist, il se trouve que souvent ces deux solutions ne sont pas bonnes. Il faut aller plus en profondeur pour 1) éviter d’effacer la diversité du casting, puisque si vous rendez le personnage hétérosexuel vous n’avez plus de personnage gay et 2) pour éviter de vous causer des problèmes de scénario. En général, il suffit de creuser un peu. Et d’inverser le problème. Vous avez pensé à rendre votre personnage gay car il était le meilleur ami. Mais vous pouvez faire mieux. Pour ça, donnez lui juste de la dimension.

Votre personnage ne doit plus être « le meilleur ami gay », il doit devenir quelqu’un à part entière. Il doit avoir de la famille, des amis, ses propres envies, amours, amitiés, et ses propres objectifs. Il ne faut pas que le fait qu’il soit gay soit lié avec le fait qu’il est le meilleur ami de l’héroïne. Pour ça, ne faites pas de sa gayness un élément important de son amitié avec votre personnage principal. Faites en une partie de sa personnalité, donnez lui un arc narratif pour se développer. Ne mentionnez son orientation sexuelle que quand c’est nécessaire. La plupart des homosexuels évitent de le crier sur les toits, au cas où vous ne seriez pas au courant, donc renseignez vous sur la communauté.

Ce dernier conseil est le plus important. Que vous écriviez sur un personnage LGBTQ+, Noir, Asiatique, Juif, handicapé moteur ou mental, en marge de la société, sdf, n’importe quoi, renseignez vous sur la communauté de ces gens et sur leur vraie vie, pas celle que vous dépeint les médias, car vous serez surpris. Faites confiance aux témoignages, acceptez d’être mis en défaut, car ce ne sera pas par rapport à vous et vous découvrirez potentiellement que vous avez des réflexes racistes, homophobes, grossophobes, validistes, etc.

Faites. Vos. Recherches.

Je ne peux rien vous dire de plus. Oui, ça prends du temps et c’est fatiguant, mais si vous tenez à écrire quelque chose de bien, si la représentation des minorités vous importe, si vous voulez faire avancer les choses, faites-le.


Je vous recommande de blog Writing With Colors pour vous renseigner, même si c’est en anglais, car il est tenu par des PoC (Persons of Color) et est centré sur la représentation dans l’écriture.

N’hésitez pas à commenter, partager cet article, et à vous abonner à la Newsletter, c’est gratuit et ça donne plein d’avantages !

Partagez !

Une pensée sur “Comment augmenter positivement la diversité de votre casting”

  1. Bonjour,
    Je trouve cet article excellent même au delà de l’écriture d’un Roman. Il mets en évidence les clichés et nous rappelle à quel point on est touché par ce phénomène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.